Koha, un outil de formation

La société BibLibre a eu l’heureuse initiative de proposer gratuitement aux centres de formation aux métiers du livre le SIGB Koha.

Les enseignants et bibliothécaires-formateurs disposeront, s’ils le souhaitent, d’une interface de formation aux activités bibliothéconomiques, dont le catalogage.

L’ABES a souvent été sollicitée par différents centres de formation pour permettre l’accès à la base de formation de WinIBW. Ce post est aussi l’occasion d’expliquer pourquoi elle a toujours refusé .

Raison technique : la base de formation de WinIBW nécessite des opérations de maintenance hebdomadaires, calées sur le calendrier d’utilisation de la base par les formations ABES. Inclure d’autres formations dans ce calendrier réduisait considérablement les plages possibles d’interventions. 

Raison pédagogique : l’outil adopté comme outil de formation doit être un outil standard, conventionnel, de façon à ce que les futurs professionnels soient formés « à l’utilisation d’un SIGB », quel que soit le SIGB qu’ils trouveront ensuite dans les établissements où ils seront amenés à exercer. Outre le fait que WinIBW n’est pas un SIGB (juste un outil de catalogage), c’est un logiciel trop spécifique pour être utilisé dans des formations standards. Il n’a jamais semblé juste à l’ABES de le proposer comme « outil de formation au catalogage », et celle-ci a toujours spécifié qu’il ne pouvait l’être que dans le cadre d’une formation très ciblée ( formation « au catalogage dans le Sudoc pour les bibliothèques universitaires »).

Saluons aujourd’hui l’initiative de BibLibre, qui comble là une lacune.

Publicités

6 commentaires sur “Koha, un outil de formation

  1. Koha n’est pas le SIGB de BibLibre mais un logiciel libre que tout un chacun peut télécharger (http://www.koha-fr.org/)

    BibLibre est une société qui fournit un soutien (formation, installation etc. )http://www.biblibre.com/

  2. Et Koha n’est pas un outil de formation, c’est un SIGB! AVec ses procédures spécifiques.

  3. Vous avez raison, Koha étant un SIGB en Open Source, l’adjectif possessif « son » (dans « son SIGB ») est inaproprié. Je le supprime de mon post.

  4. Le post me semble clair, Koha est bien présenté comme un SIGB. Le sujet du post concerne juste l’usage qui en est fait (ici, en l’occurence, un usage de formation, mais il est évident que ce n’est pas limité à cela).

Les commentaires sont fermés.