Fermeture du blog

A compter du 21 janvier 2015, le blog de la formation ne sera plus alimenté. Les informations concernant la formation seront relayées via le Fil Abes et le site web de l’ABES.

Merci à ses lecteurs !

Du nouveau pour la formation « Catalogueur d’un établissement déployé dans le Sudoc »

Nouveautés Formation Sudoc
Bientôt dans une BU près de chez vous

Cette formation, assurée par les « formateurs-relais Sudoc » depuis 2003, permet en 3.5 jours d’apprendre à cataloguer pour le réseau Sudoc avec l’outil WinIBW.

Grâce au travail régulier des formateurs-relais, elle évolue chaque année :

  • mise à jour des séquences, suivant l’évolution des consignes de catalogage de l’ABES ;
  • enrichissement des « mémos », grâce aux documents pédagogiques réalisés par les formateurs-relais, pour faire du support de cours un véritable outil d’apprentissage ;
  • enrichissement des travaux pratiques, pour ancrer davantage l’enseignement proposé dans la réalité du travail demandé au catalogueur Sudoc.

Quelles sont les nouveautés, pour l’année 2014-2015 ?

Une nouvelle séquence « Traitement des documents électroniques »

De nombreux stagiaires s’inscrivent en formation en partie pour cette séquence : il était indispensable de la développer afin de répondre à cette attente.

Elle propose désormais :

  • un panorama complets des zones Unimarc requises pour le signalement des e-books natifs, des périodiques électroniques, des numérisations commerciales et patrimoniales ;
  • les consignes pour la localisation (accès réservé vs accès libre) ;
  • les services mis à disposition par l’ABES pour les établissements du réseau Sudoc (exemplarisation automatique, RCR de bibliothèque électronique) ;
  • les procédures à appliquer dans WinIBW (scripts de création ou de transformation) ;
  • 2 TP (création d’une notice d’e-book et transformation d’une notice de périodique imprimé en notice de périodique électronique).

La formation-relais délocalisée

A partir de septembre 2014, les établissements Sudoc qui doivent former au moins 8 catalogueurs pourront obtenir de l’ABES que la formation se déroule dans leur établissement.

Voici les modalités :

Actions :  
Date de la demande Avant juillet 2014
Dépôt de la demande Guichet ABESstp Sudoc Pro, domaine formation
Validation de la demande ABES : la salle doit être équipée d’un poste de travail par stagiaire
Lieu de la formation Établissement demandeur
Programme et contenus Fixés par l’ABES : La formation devra être suivie dans son intégralité (pas de formation « à la carte »)
Choix du formateur Parmi la liste des formateurs relais Sudoc
Choix des dates Fixées par Établissement demandeur
Gestion des inscriptions À la charge de l’ABES. Nombre minimum de stagiaires : 8.Nombre maximum de stagiaires : 15
Convocations À la charge de l’ABES
Impression et livraison des supports À la charge de l’ABES
Dossier formateur (émargement, attestations, chevalets, profil stagiaires) À la charge de l’ABES
Fourniture des logins À la charge de l’ABES
Fourniture des diaporamas À la charge de l’ABES
Préparation de la salle À la charge de l’établissement demandeur
Base CBS de travail Base de formation
Evaluation À la charge de l’ABES
Rémunération du formateur À la charge de l’ABES
Prise en charge des frais de mission À la charge de l’ABES sur les bases habituelles, et à l’exception des DOM-TOM (frais de mission du formateur à la charge de l’établissement)

Tout établissement intéressé doit donc déposer sa demande sur le guichet ABESstp avant la fin du mois de juillet 2014.

 

Les formateurs-relais Sudoc en 2014-2015

Teacher Appreciation Cupcakes
« Teacher appreciation cupcakes » Clevercupcakes [CC BY-NC-ND 2.0 via Flickr]
14 formateurs assureront dans leur établissements les 27 sessions de formations « Catalogueur d’un établissement déployé dans le Sudoc », prévues pour l’année universitaire 2014-2015 :


  • Stéphanie Arneau (SCD de l’université Paris Diderot)
  • Florence Chassang (SCD d’Aix Marseille Université)
  • Sauveur d’Anna (SCD de l’université Sorbonne Nouvelle)
  • Valentin Fournier (SCD de l’université Montaigne Bordeaux 3)
  • Marie-Line Guillaumée (Bibliothèque Interuniversitaire La Sorbonne)
  • Catherine Guth (Bibliothèque nationale universitaire de Strasbourg)
  • Emilie Liard (SCD de l’université de Poitiers)
  • Marie-Thérèse Nishioka (Bibliothèque Sainte-Geneviève)
  • Frédéric Parent (SCD de l’université de Bourgogne)
  • David Paumard (SCD de l’université de Cergy-Pontoise)
  • Frédéric Pruvost (SCD de l’université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis)
  • Virginie Serre (Bibliothèque de l’université catholique de Lyon)
  • Aurore Sorieux (SCD de l’université de Rennes 2)
  • Carole Vaccari (SCD des universités de Toulouse)

L’année dernière, près de 200 stagiaires ont profité de leur expertise et de leur connaissances. Grâce à leur qualités pédagogiques, leur sens de l’écoute et leur dynamisme, ils parviennent à gérer des groupes de stagiaires de niveaux souvent différents, à répondre aux besoins de chacun et à diffuser un contenu assez dense.

Donnons la parole à un stagiaire :

Cette formation est essentielle pour le catalogage au quotidien, et elle donne également des clés pour la recherche dans le sudoc. + J’ai l’impression d’avoir une bonne vue d’ensemble et assez précise de winIBW mais aussi, vu la courte durée de la formation, ce dont je suis contente c’est que nous avons vraiment eu le temps de mettre en pratique la théorie via les exercices. Nous avons aussi pu poser toutes nos questions et notre formateur a fait preuve d’une grande pédagogie, winIBW me parait à présent non plus effrayant mais plutôt un outil certes complexe mais aussi riche et intéressant.

Les formateurs-relais se réunissent 2 fois par an, mais contribuent tout au long de l’année, en mode collaboratif, à l’évolution du support de cours. Ils proposent de nouveaux TP, enrichissent les « mémos » pour que le support devienne un véritable outil d’aide au catalogage, en complément du Guide Méthodologique et peaufinent sans cesse les séquences existantes pour en améliorer la clarté et la portée pédagogique.

Pour le support 2014-2015, ils ont notamment développé la séquence « Traitement des documents électroniques » afin de mieux répondre aux attentes des stagiaires sur ce type de document.

Comment réaliser une frise chronologique en ligne

À l’occasion du vingtième anniversaire de la création de l’ABES, nous avons souhaité réaliser une frise chronologique relatant les évènements marquants de la vie et du travail de l’Agence, et la proposer en ligne.

La frise chronologique "L'histoire de l'ABES"
La frise chronologique « L’histoire de l’ABES »

Les intérêts étaient multiples :

  • commémoratif : le travail de l’ABES est depuis toujours intimement lié à celui qu’effectuent les membres de ses réseaux. Permettre de visualiser concrètement le chemin parcouru et les réalisations accomplies était un bel hommage à rendre à tous les acteurs concernés ;
  • archivistique : aucun site web ni aucun document unique ne recensaient jusqu’à présent l’intégralité des 20 années de travail. Plutôt que de compiler des dizaines de rapports annuels, d’articles d’Arabesques ou du BBF sur l’Agence ou d’en écrire un inédit, la frise chronologique nous a semblé un bon moyen de témoigner et de laisser une trace ;
  • pédagogique : pour préparer des concours ou concevoir des formations, professionnels des bibliothèques et formateurs ont souvent besoin de se renseigner sur l’ABES, son histoire et son rôle. Avec cette frise chronologique, ils trouveront un résumé exhaustif des réalisations effectuées par rapport à ses missions initiales et à celles qui lui ont été confiées, au fur et à mesure de l’évolution du paysage documentaire français.
  • évolutif : l’Agence a encore de belles années devant elle. Il fallait impérativement que cette frise chronologique puisse être alimentée encore et que chacun ait à tout moment accès à sa version actualisée. Le web s’est alors imposé, plutôt qu’une diffusion sur support imprimé (article ou poster).

Quel outil avons-nous utilisé ?

La frise chronologique en ligne a été réalisée avec l’outil TimeLine JS.

Il a été choisi, au détriment de 2 autres outils testés : Tiki-Toki (qui permet la réalisation de frise extrêmement belles, mais qui est un outil propriétaire, dont la version gratuite n’offre que des options minimales et contraignantes, notamment pour le format des dates) et Dipity (qui est davantage développé pour les réseaux sociaux, pour des frises courtes et très interactives, offrant la possibilité aux internautes de commenter les évènements, par exemple).

TimeLine JS est un outil, open-source, articulé avec GoogleDrive.

Mode d’emploi

  • etape 1; ouverture d’un compte GoogleDrive, pour y coller le modèle de tableau de saisie des évènements proposé sur le site de TimeLineJs.
  • étape 2 : paramétrage du compte GoogleDrive pour la saisie collaborative (permettre à d’autres rédacteurs que le titulaire du compte d’accéder au tableau et d’y travailler). Cela reste une option et on peut très bien travailler avec un rédacteur unique.
  • étape 3: complétude du tableau, dont chaque ligne correspondra à un évènement de la frise, lorsque celle-ci sera en ligne. Toutes les colonnes du tableau ne sont pas obligatoires ; pour notre frise, nous n’avons utilisé que les colonnes « date de début », « date de fin », « titre de l’évènement », « description de l’évènement », « illustration » et « catégorie ».

Consignes de saisie :

Les dates se saisissent au format MM/JJ/AAAA, même si elles peuvent ensuite être affichées selon le format français.
Les illustrations doivent obligatoirement être en ligne sur le web, on ne les télécharge pas « dans » la frise, ni dans un espace de stockage alloué sur TimeLine JS : on inscrit seulement leur URL dans le tableau de saisie.
Les textes se saisissent « au kilomètre », sans mise en forme préalable. On ne maîtrisera pas, ensuite, sa disposition sur la page web (c’est dommage, notamment pour les césures, qui sont placées automatiquement sans tenir compte des règles syntaxiques françaises).

 

  • étape 4 : prévisualisation du résultat, à tout moment de la saisie. Dans le tableau de saisie, sous GoogleDrive, l’option « Fichier > Publier sur le web » donne une URL qu’il faut copier, puis coller sur l’interface d’édition de la frise, sur le site de TimeLine JS. On obtient ainsi une prévisualisation de la frise, synchronisée en temps réel avec la moindre modification apportée dans le tableau de saisie.
  • étape 5: personnalisation de la frise, toujours via l’interface d’édition de TimeLine JS. Choix de la police de caractère, de la langue de présentation, de la taille de la frise, de l’ordre de défilement chronologique, du niveau de zoom autorisé etc…

C’est terminé ! La frise peut ensuite être diffusée, soit sous forme de lien (elle dispose d’une URL unique), soit encapsulée sur un site web (code i-frame à insérer dans la page html).

 

Suivre un « J.e-cours » avec les navigateurs Firefox et Chrome

Logo "J.e-cours"Mozilla et Google ont récemment annoncé que leurs navigateurs bloqueraient automatiquement l’utilisation du plug-in de Netscape (NPAPI). Or, c’est ce plug-in qui est requis pour se connecter à la plateforme d’enseignement à distance (Webex Training Center®) utilisée pour nos « J.e-cours ». Une petite manipulation devra donc être effectué lors la connexion.

Qu’est-ce qu’un plug-in ?

Un plug-in est une technologie qui permet d’ajouter des fonctionnalités supplémentaires au navigateur.  Lors d’une connexion à un « J.e-cours », le navigateur a besoin :

  • de se connecter à la plateforme : c’est l’URL de connexion qui le permet
  • de disposer de fonctionnalités enrichies pour bénéficier des services de notre plateforme : c’est le plug-in qui le permet

En quoi le changement concerne le public des « J.e-cours » ?

Jusqu’à présent, à la première connexion, le plug-in nécessaire était installé automatiquement.  A partir du moment où vous étiez administrateur de votre poste et déteniez les droits d’écriture, cette opération était transparente.

A partir de janvier 2014 (pour Chrome) et février 2014 (pour Firefox), toute personne désirant suivre un « J.e-cours » avec ces navigateurs devra activer le plug-in manuellement pour parvenir à rejoindre la session. Celle-ci ne pourra pas se lancer tant que ce plug-in n’aura pas été activé.

Comment activer le plug-in sur Chrome 32 (à partir du 14 janvier 2014) et sur Firefox 27 (à partir du 4 février 2014) ??

  • se connecter à la plateforme à partir de l’URL fournie dans le courriel
  • une fois connecté, choisir l’option « Lancez une application temporaire » (surtout si l’utilisateur n’est pas administrateur du poste)

plugin etape 1

  • Double-cliquer sur le fichier exécutable
  • Lancer l’exécution

activation plugin étape 2

L’activation du plugin ne prend que quelques secondes ; celle-ci terminée, la fenêtre du « J.e-cours » apparaît automatiquement.

 

Quel est le meilleur moment pour faire ce changement ?

Mozilla Firefox et Google Chrome seront automatiquement mis à jour vers la nouvelle version lorsqu’elle sera rendue disponible par Mozilla et Google.  Les dates annoncées sont :

  • 14 janvier 2014, pour Chrome 32
  • 4 février 2014, pour Firefox 27

Lorsque vos navigateurs auront été mis à jour vers ces nouvelles versions, l’activation manuelle du plug-in (selon la procédure ci-dessus) pourra être réalisée lors du premier « J.e-cours » intervenant après ces dates.

Dates des « J.e-cours »

Utilisateurs de Chrome

Utilisateurs de Firefox

16 janvier 2014 Le plug-in doit être activé  
30 janvier 2014 Le plug-in doit être activé  
13 février 2014 Le plug-in doit être activé Le plug-in doit être activé
13 mars 2014 Le plug-in doit être activé Le plug-in doit être activé
27 mars 2014 Le plug-in doit être activé Le plug-in doit être activé
10 avril 2014 Le plug-in doit être activé Le plug-in doit être activé
24 avril 2014 Le plug-in doit être activé Le plug-in doit être activé
5 juin 2014 Le plug-in doit être activé Le plug-in doit être activé
19 juin 2014 Le plug-in doit être activé Le plug-in doit être activé

L’année 2013 sur ce blog

Voici les statistiques d’utilisation de ce blog pour l’année 2013, fournies par WordPress :Pehr Wargentin-1849

Nouvelle version de la plateforme d’autoformation de l’ABES

Depuis le 9 septembre 2013, la plateforme d’autoformation de l’ABES tourne sur la version 2.4.2 du LMS Moodle.

Ce changement de version était nécessaire pour des raisons de maintenance et de sécurité. Mais le changement sera à peine perceptible pour nos utilisateurs.

En effet, nous avons souhaité conserver les mêmes fonctionnalités et le même aspect graphique, afin de rendre ce changement le plus transparent possible.

Seules 2 fonctionnalités sont nouvelles :

  • la possibilité de déplacer, en un clic, les blocs latéraux dans « le dock » (sorte de barre d’outils verticale).

icone "déplacer dans le dock"

Ceci permet de libérer de la place sur l’écran principal, afin de mieux visualiser le cours.

mode d'emploi du "dock"

Une fois placé dans le dock, un bloc peut être rebasculé sur la page pour y retrouver son emplacement d’origine ;

  • la possibilité de naviguer dans un cours via une table des matières, visible dans la partie gauche du cours.

bloc "navigation"

De menus changements pour les utilisateurs, donc, afin qu’ils conservent leurs habitudes sur notre plateforme et continuent de l’apprécier.